Traitement de lutte antivectorielle (LAV) :

une compétence des Conseils départementaux


 Mode opératoire

des traitements

de lutte antivectorielle

(LAV)

En Occitanie

Le « moustique tigre » Aedes albopictus, après avoir été souvent identifié ponctuellement sur des aires d’autoroute, a commencé à s’installer sur des territoires agglomérés de la région Languedoc-Roussillon à partir de la fin de l’été 2011, en provenance de PACA, dont il a colonisé tout ou partie de 5 des 6 départements depuis 2004.

Lire la suite : En Occitanie

En Provence-Alpes-Côte-d'Azur

À la fin des années 1990, on l’attendait sur la façade ouest, à raison du commerce des pneumatiques d’occasion avec les États-Unis (ces pneumatiques, parfois mal conditionnés et stockés dans des dépôts dédiés, constituent d’excellents gîte de ponte), mais c’est au sud-est, en provenance d’Italie, où il est installé depuis plus de 25 ans, qu’il a commencé à investir le territoire métropolitain français. C’était au milieu des années 2000. Le « moustique tigre » Aedes albopictus s’est ensuite étendu dans les départements du sud mais il n’a pas rechigné à aller aussi plus au nord, remontant la vallée du Rhône.

Lire la suite : En Provence-Alpes-Côte-d'Azur

 

Cadre juridique et institutionnel

La démoustication comporte deux grands volets : le contrôle de la nuisance  pour le confort des populations et le développement local et la lutte antivectorielle pour la protection de la santé publique et/ou animale, au regard desquels le cas d’Aedes albopictus en métropole et dans les Alpes-Maritimes est nouveau et original.

Lire la suite : Cadre juridique et institutionnel

Le contrôle de la nuisance

En régions tempérées, donc en France métropolitaine, le contrôle de la nuisance est pratiqué depuis plusieurs décennies, pour le développement touristique et socioéconomique au sens large.

Lire la suite : Le contrôle de la nuisance

 
   
© EID MED / 2013